Centre africain pour la politique en matière de climat

Centre africain pour la politique en matière de climat

Centre africain pour la politique en matière de climat
Notre objectif général est de contribuer à la réduction de la pauvreté par des mesures d’atténuation et d’adaptation aptes à faire face aux changements climatiques en Afrique, et d’améliorer la capacité des pays africains à participer efficacement aux négociations multilatérales sur le climat.

Vous êtes ici

Message d'erreur

Notice : Undefined variable: eventstartdate dans include() (ligne 60 dans /var/www/html/sites/all/themes/theme/templates/events/views-view-field--events--block-13--field-event-date-6.tpl.php).

Notre objectif général est de contribuer à la réduction de la pauvreté par des mesures d’atténuation et d’adaptation aptes à faire face aux changements climatiques en Afrique, et d’améliorer la capacité des pays africains à participer efficacement aux négociations multilatérales sur le climat.

Notre vision est de « veiller à ce que le développement de l’Afrique soit durable, inclusif et résilient aux changements climatiques ». Notre mission consiste à « influencer, renforcer et faciliter la transition menant à un développement résilient aux changements climatiques en Afrique, au moyen de politiques, plans et programmes d’adaptation tendant à assurer la transformation des économies, la bonne santé des écosystèmes et le bien-être des personnes ».

Le Centre africain pour la politique en matière de climat (CAPC) est entré en fonction en 2010. Lancée la même année, l’initiative ClimDev-Afrique, qui a pour secrétariat le CAPC, est un programme décennal d’appui à l’intégration des changements climatiques dans les politiques africaines de développement opérationnel depuis 2011. La première phase de l’initiative ClimDev-Afrique a été soutenue financièrement par l’Union européenne, la France, la Norvège, la Suède, le Ministère du développement international du Royaume-Uni, le Fonds nordique de développement et l’Agence des États-Unis pour le développement international. Ce financement visait principalement les investissements destinés aux infrastructures physiques et au renforcement des capacités humaines en vue de générer et de présenter l’information climatique et de développer les services d’information, de recherche et d’analyse climatiques afin d’appuyer la formulation de politiques africaines et l’établissement de processus de gouvernance climatique. Cette première phase a pris fin en 2016. Le programme est en train d’être étendu afin de prendre en compte l’évolution des contextes climatiques et développementaux africains au regard des programmes régionaux et mondiaux de développement pour l’après-2015.

Sur la base des progrès réalisés au cours de la première phase de l’initiative ClimDev-Afrique, le CAPC a élaboré en 2017 une nouvelle stratégie visant à orienter la mise en œuvre de ses activités pour les cinq prochaines années.